à la Une

Mes rencontres…

Les rencontres, les bonnes sont comme un baume pour l’esprit.

Publicités

C’est comme un rêve de grande fille que je réalise aujourd’hui. En effet, la grande fille que je suis a décidé de prendre son courage à deux mains pour coucher par écrit toutes ses réflexions et par conséquent, se soumettre à votre jugement.  Si c’est le but du jeu, qu’il en soit ainsi.

Les rencontres , les bonnes sont comme un baume pour l’esprit. elles vous laissent de bons souvenirs pour la plupart, débouchent sur de véritables amitiés pour certaines, d’autres encore nous en apprennent sur nous-mêmes. Avez-vous déjà été en phase avec une personne lors d’une discussion ? Avez vous déjà eu l’impression de la connaitre depuis longtemps? lorsqu’en l’écoutant , vous avez l’impression de vous entendre ou mieux qu’elle répond à une question que vous vous étiez déjà posée, ou mieux encore, qu’elle vous donne une réponse à une question encore non formulée?

Je ne sais pas pour vous, mais il m’arrive d’avoir la chair de poule au cours de ce genre de rencontres.

Vous vous demanderez peut être pourquoi je souhaite écrire sur les autres? parceque pour moi, l’humain est la plus grande richesse, source de connaissance, d’émotions, de vie. c’est par l’humain que l’homme grandit

la bonne rencontre pour moi, c’est donc ce moment authentique qui vous en apprend un peu plus sur vous même, quelque soit le sujet , qu’on soit en accord ou pas d’ailleurs. En vous laissant sur cette dernière réflexion, vous rappeler à votre  tour ces moments de vie à capturer, je vous dis à très vite dans le prochain article pour parler d’une première rencontre.

Petite pensée du soir 🙂 réadaptée d’un poème de charlie chaplin (j’en raffole)

« le jour où je me suis aimée pour de vrai,

j’ai compris qu’à chaque moment désagréable de la vie (comme il y en a toujours 🙂 ) Au lieu de le subir, il fallait juste le remplacer  aussitôt par un de ces moments tous simples qui justifient notre présence sur terre: boire un bon verre en écoutant une bon morceau de jazz au frais, pour ma part 🙂 …. Ce jour là, je me suis félicitée de m’aimer autant.

mes rencontres radio-toniques

MA PLAYLIST DES RENCONTRES

J’aime bien l’idée de créer des playlist… terme que j’utilisais fréquemment en radio pour proposer à mes auditeurs une sélection d’artistes suivant une thématique…

Pour  créer une playlist de mes rencontres , je vais les classer par catégories.

Dans la catégorie développement personnel, estime de soi , confiance en soi , évolution il ya ….

  1. Sassoum… une jeune amitié mais ô combien précieuse. de toute manière j’ai toujours aimé ce qui est neuf et nouveau. et ce que j’aime dans notre façon de nous retrouver , c’est l’idée de se renouveler.  sassoum est une femme de valeur et de principes. elle s’est construite et continue à le faire…brillante carrière à faire pâlir de jalousie, c’est le genre de femme accomplie et sublime avec tout ça qu’on rêverait de devenir.

Dans la catégorie amitié qui dure depuis toujours malgré les épreuves il ya…

  1. janou, ma copiiiiiine….je suis témoin de son évolution et trop fière de la femme forte qu’elle est devenur. je  me souviens de notre maturité à un âge ou nous pouvions nous permettre d’être insouciantes.
  2. AXEL ,meilleur ami, parrain de ma fille, mon témoin de vie et moi témoin de la sienne. l’amitié homme-femme existe bel et bien, sans ambiguité, sans gêne.
  3. Cathelijne… mon amie d’un autre age.  femme magnifique , grande artiste, créative et tellement , profondément bonne. quelle belle personne.

Dans la catégorie, guide spirituel, modèle, il ya….

  1. Maman…ma’ comme on dit avec mes frères. à l’instant je reçois un message d’elle sur mon téléphone. 🙂 parce que je suis une version d’elle d’une part, mais parcequ’elle a toujours été pleine de bons enseignements. parce qu’a son age elle n’en finit pas d’apprendre de tout et de tous et surtout des plus jeunes.
  2.  Mes mentors : dans la musique , il ya khabane déja parti que je rédecouvre à travers tout ce qu’il a laissé derriere lui: sa famille, ses amitiés, ses oeuvres, moi.
  3. et il ya BIGO. grâce à lui , je sais construire une idée, relancer un débat et j’ai découvert une qualité humaine essentielle et rare dont je vous parlerais avec plaisir
  4. Bendjin, patron et ami…une vision du monde qu’il sait transmettre. belle âme qui met en confiance. avec lui on se sent rassuré je ne sais pourquoi…

 

Dans la catégorie âmes soeurs, celles qui mettent nos sens en émois, nous font chavirer, bouleversent tout , et poursuivent leur chemin il ya…

  1. Celui que j’appelle le fils d’abraham..beaucoup plus récente, plus intime ,mais tellement importante sur mon chemin de vie.

 

et j’en suis sure  il ya la catégorie des rencontres surprises, celles qui n’étaient pas prévues ou surtout au travers desquelles je n’avais pas prévu d’apprendre.

 

Mes rencontres sont les miennes bien sur, mais les leçons tirées sont universelles. c’est une façon comme une autre de transmettre ce qui m’a servi à grandir, afin de permettre à d’autres de grandir à leur tour.  ce sont des leçons tirées de nos enseignements qui impactent le monde , permettent à certains de prendre leur destin en main, à d’autres de bousculer les codes, à d’autres encore de rétablir l’ordre au milieu du chaos… c’est ce genre de miracle qui se produit lorsqu’une rencontre est authentique.

 

 

 

Le Secret de l’Amour qui dure

J’ai rencontré un couple . C’était Lors d’un diner entre couples comme on aime en organiser quand on est bonnes amies et qu’on est certaines que nos hommes vont s’entendre à merveille.  Et on a eues raison. Nos hommes se sont trouvés deux choses en commun qui ont été essentielles pour la réussite de ce diner:  Le bon vin rouge et la soupe!

Tout en dégustant donc ce diner pimenté et savamment dosé par les mains expertes de mon homme, j’ai l’occasion de découvrir ma belle amie à travers son couple et bien sur,  J’observe ce jeune couple qui dure depuis plus de 20 ans.  Étonnante surprise , presque paradoxale, ce couple me donne l’impression de ne pas totalement se connaitre. il y a entre eux un mélange de complicité , mais aussi des moments de gêne, presque de la prudence dont font preuve les jeunes amoureux lorsqu’ils se risquent à sortir  en public les premiers jours.  on a comme l’impression que  de l’un et de l’autre il y a encore des tas choses à apprendre. Et en fait,  c’est très bien comme ça!

Mon couple jeune de six mois face à ce couple jeune de 20 ans n’avait vraiment rien de différent. Et je me suis rendue compte que c’est sans doute cela, l’un des secrets de l’amour qui dure.

De l’amour, je précise bien. Car être un couple qui dure ne garantit pas de conserver l’amour intact.  je parle de la fièvre des premiers jours, des premiers émois, des moments ou l’on fond de bonheur quand l’autre fait quelque chose qui nous surprend, quand il nous glisse un mot doux, quand il nous tient la main en public, quand il nous dit  » t’es belle » ou  » j’ai envie de toi ». ces choses toutes simples qui dans le couple, se perdent ou deviennent machinales.

l’amour qui dure c’est lorsqu’on comprend que l’autre ne nous est pas acquis, que l’autre change, évolue et nous aussi .  l’amour qui dure signifie que le temps qui passe nous permet plusieurs occasions de redécouvrir l’autre, et nous-meme, et nous à travers lui, et vice versa…si bien qu’on peut même avoir la chance de retomber amoureux.

Tandis que le couple qui dure va se targuer de connaitre les gouts de ses partenaires, telles que sa couleur préférée, son parfum, sa date fétiche ,etc. toutes ses choses que la « police du couple » présente comme essentielles pour durer. Mais est ce tellement important au fond? N’est ce pas plus stimulant de se tromper de couleur , de parfum, de date d’anniversaire, ou autre moment important, de risquer de se séparer, de se disputer, de s’excuser , de se réconcilier et ainsi d’apprendre de l’autre?

Mon jeune couple de plus de 20 ans est l’un de ces couples qui a accepté et continue de passer les épreuves, et apprend .

L’amour qui dure en fin de compte c’est comme  cohabiter avec un (e) inconnu(e) dont on éprouve des sentiments forts mais ne jamais perdre cela en vue.  on fera alors attention, on ne pensera pas à sa place, on testera des choses pour lui faire plaisir ou le (la) faire réagir, on fera des bourdes parfois, on fera carton plein des fois, et ainsi tous les petits moments gagnés ou on retrouvera les premiers émois, seront de belles victoires.

je t’ai donc observé, couple « inoxydable » (il se reconnaitra comme ça :)) et j’ai appris au sortir de cette belle soirée que nous avons passée, ponctuée de rires, de contes et de moments de partage, de vin, de soupe bien épicée…… oulah je m’égare!  j’ai donc appris disais-je,  l’un des secrets de l’amour Qui dure.

 

Sassoum

il est joli ce prénom n’est ce pas? Sassoum… 🙂

« ce n’est pas un message copié, il est pour toi…ma belle sassoum. Tu es mon amie. J’aime nos moments d’absence souvent longs qui font qu’à nos retrouvailles on a une vie à se raconter. J’aime nos ententes parfaites , et même imparfaites. Je te trouve inspirée, inspirante et toujours pleine de bienveillance. Mais surtout j’ai envie de te dire que je t’écoute quand tu me parles . Il ya dans tes idées, tes réflexions , tes conseils plein de bon sens , toujours quelque chose à prendre en compte, qu’on le veuille ou non. Je ne sais pas si tu parviens à rentrer dans le monde des autres même si le tien est beau et grand et tellement si confortable que c’est toi qui réussit à nous y entraîner sans grand peine. Le monde de sassoum. J’ai rarement eu des personnes en qui j’ai eu une telle confiance au point de me fier à tes propositions et tenter même sans trop y croire juste parceque c’est toi qui le dit. Aux gens importants dans nos vies, on donne de l’importance. Ce n’est pas fini, et c’est en vrac , petit brouillon mais j’écrirais quelque chose comme ça dans mon blog , une sorte de journal intime de mes rencontres que j’ai appelé mes rencontres Radio-toniques. » voilà, je n’ai pas touché à ce message. il date du mois de décembre 2017 , un sms que je lui avais envoyé.

qu’auriez vous besoin de savoir sur ma sassoum selon moi?IMG-20171125-WA0000-2

Qu’elle est sublime déjà . Ah oui, ça on doit le savoir. pourtant  et je m’en excuse , je n’ai pas vu ta beauté tout de suite. peut être parceque finalement cette autre chose qu’on remarque en premier chez toi dépasse la beauté extérieure. ç’est cette intelligence, cette curiosité, cette soif de partager son point de vue, ses expériences, ses leçons de vie. je pense que si je devais résumer cette personne par une série de mots,  ce serait : construction -réparation -conviction- chemin- leçon -bonheur.

oui je pense que ce serait l’une des rares personnes qui pourrait affirmer être heureuse. une qui a compris que le bonheur ne se reporte pas. il se vit là maintenant et après tout, qu’à t-on de mieux à faire sinon être heureux? on vit le bonheur à tous les instants du quotidien même sans le savoir.  au réveil, au petit déjeuner, etc. N’en faisons juste pas grand cas, le bonheur est tout simple en fait.

j’en ai appris et je continue d’en apprendre de nos échanges, de creuser et pousser la réflexion . qu’est une rencontre si elle ne nous emmène pas à grandir?  avec ma belle amie, j’aime grandir même lorsque nos points de vue sont différents.

je lui souhaite de réaliser ses rêves les plus fous, de trouver rapidement le chanceux qui accaparera son coeur, quel vrai chanceux celui là! c’est une trop grande pression pour un homme de nos jours d’avoir une femme qui a tout n’est ce pas? eh bien , messieurs il est temps de vous y adapter. Une catégorie de femme africaine d’aujourd’hui est en pleine évolution , n’essayez pas de vous mesurer, contentez vous juste de l’aimer. n’est ce pas ma chère amie?

 

 

 

le fils d’abraham

mains About last night…la nuit dernière j’ai aimé chacun des moments passés avec toi. j’ai été surprise par ta douceur, ta sensualité… j’ai été touchée par cette fragilité qu’on ne soupçonnerait jamais derrière cette force que tu dégages…j’ai aimé tes moments de doute où tu semblais perdre le contrôle surpris toi même par toute cette succession d’émotions…enfin j’ai aimé nos rires, le désir dans tes yeux, ton attention, ta sérénité…ce sentiment de paix intense qu’on ressent au creux de ta poitrine… j’ai été séduite par l’homme que tu es , passionné aux multiples passions et attentif à mes moindres désirs, mes inquiétudes , même celles que je n’exprime pas…j’ai aimé ta bouche célébrant mon intimité, tes caresses douces et impertinentes …mon corps réagissant au tien et le tien au mien…voudras tu me croire si je te dis que c’est pas commun…tout est allé si vite que cela semblait écrit … j’espère ,je crois qu’au delà de cette délicieuse passion, ce sont nos âmes qui se sont reconnues…le genre de rencontre qui marque une vie, aussi furtive soit elle…ça c’est notre histoire . une partie de ce qu’il représente à mes yeux de femme. mais heureusement, il n’est pas qu’un amant, ami, amoureux , je ne sais jamais par quel mot le qualifier.

C’est aussi un incroyable artiste parti de rien , ou plutôt d’un destin déjà prédéfini, d’une histoire préécrite pour tout effacer et la raconter à sa manière. une enfance plutôt traditionnelle pour vivre une vie beaucoup plus moderne.  né et grandit dans un petit quartier de capitale africaine pour finir par déambuler dans de grandes capitales,ce qui lui confère  une ouverture d’esprit sur le monde extérieur. musulman devenu chrétien, descendant de commerçant devenu artiste, et quel art. celui encore trop peu reconnu en afrique, qui essaye de se faire une place tant bien que mal dans le monde des arts.

celui que j’appelle Le fils d’abraham a toujours eu un défi à relever. impacter son monde; grâce à ses réussites, il l’a fait et il continue de le faire. Profondément  croyant et non religieux comme il aime le dire, son Dieu est au centre de tout. rares sont les personnes qui osent affirmer leur croyance intime surtout dans ce milieu si frivole. Ca semble tellement naturel pour lui que, l’on soit croyant ou pas, on a envie de savoir quel est ce Dieu. le sien est si tolérant, prêt a accompagner et guider quelque soit la route que l’on prend car dans tous les cas, il veille.

Dans mon chemin de vie, cette rencontre tombait à point pour plusieurs raisons. l’une d’entre elles c’est que dans ma découverte de la foi, de la persévérance, elle m’apprend que croire en soi c’est aussi fort sinon l’équivalent de croire en Dieu puisque nous sommes à son image… et d’autres leçons que je ne dévoilerais pas forcément ici.^^

j’ai envie de vous dire de le suivre de près  , même si je maintiens exprès l’anonymat sur la personne, parceque je sais , je sens qu’on entendra bientôt parler de lui. j’espère surtout qu’une grande partie du monde le verra comme je le vois, tel que je vous l’ai décris , en excluant le coté sensuel biensur ( je le réserve pour moi) et qu’il impactera ce monde encore plus loin qu’il l’avait rêvé.

 

 

 

 

 

AWA LY…

Je la rencontre lors de son passage à Dakar,

venue tourner le clip du titre here, extrait de son nouvel album FIVE AND THE FEATHER.

Je garde le souvenir d’une belle personne comme
il ne m’est pas souvent donné d’en connaitre, qui m’a rappelé instantanément
pourquoi la musique me passionne toujours autant.
Une démarche assurée, un air grave qui donne le ton sur lequel notre conversation
sera menée et Elle rentre dans notre studio Radio, avec cet air à la fois flatté et
intimidé qu’ont les jeunes débutants en découvrant pour la toute première fois un
endroit pareil. Pourtant, avec 2 albums et de nombreuses collaborations, elle n’en
est pas au début de sa carrière. Il faut dire que Sa force à Awa réside dans sa grande
humilité.
Awa est humaine, Résolument tournée vers les siens. Une empathie qui la pousse à
écrire here où elle relate une histoire qui l’a marquée, celle des naufragés de
Lampedusa , drame survenu en 2013 sur les côtes italiennes conduisant à la mort
plus de 300 migrants africains. Alors, pour provoquer en nous ce même sentiment,
c’est aussi symboliquement qu’elle demande au talentueux Faada freddy de la
rejoindre sur ce morceau.
Le choix n’est pas anodin car si Faada et Awa ont un point en commun, c’est bien
cette profondeur que seules les personnes d’une grande sensibilité sont capables de
comprendre.
Autre découverte qui laisse entrevoir l’engagement de l’artiste, cette chanson sonne
aussi comme une révolte adressée à nos dirigeants. Non pas pour blâmer, juste
émouvoir, d’ailleurs Awa le chante si bien dans here : « Where is your humanity »